Comment fonctionnent la créativité individuelle et la créativité collective :

Jonah Lehrer - ImagineIMAGINE, HOW CREATIVITY WORKS – Jonah Lehrer

Jonah Lehrer fait une synthèse brillante de l’état des recherches sur la créativité : neurosciences, psychologie sociale…

Le livre n’existe que en anglais, et suite à un conflit avec son éditeur, le livre est difficile à trouver donc je vous ai fait une petite synthèse ci dessous. Mais peut-être votre bibliothèque le possède…

Envie d'un peu d'INSPIRATION ?

Inscrivez vous à la LETTRE d'INSPIRATION mensuelle de Guillemette Moreau :

> S'INSCRIRE

Quelques idées clés :

Créativité individuelle :

Notre cerveau fonctionne en même temps de 2 manières différentes : voir la forêt (hémisphère droit) et en même temps voir les arbres (hémisphère gauche)

Face à un problème, le cerveau gauche cherche des réponses dans la mémoire, l’analyse de situations similaires et quand il arrive à une impasse, l’hémisphère droit prend le relai avec une activité intense des ondes alpha qui favorise les nouvelles idées et connections neuronales. Pour favoriser les ondes alpha : relaxation, douche chaude, rêves.

Une boucle se met en place entre les 2 types de pensée :

  • La pensée divergente : les nouvelles idées sont liées à l’imagination, à la relaxation, au mélange des connaissances… mais cela peut prendre du temps, donc la persévérance face à un problème est également nécessaire.
  • La pensée convergente : ensuite, pour travailler sur ces nouvelles idées, le cerveau gauche reprend son action de filtrage et de retravail, et la focalisation sur la tâche est nécessaire.

Pour stimuler la pensée divergente : se libérer de son « censeur » interne et de son expertise : faire comme si on avait 7 ans, rêver, changer d’environnement de travail ou de domaine d’expertise régulièrement (courbe de Quetelet), voyager…

 

Créativité individuelle :

Combiner l’expertise de différentes personnes venant de disciplines différentes donne les meilleurs résultats. Exemple de l’architecture des bâtiments de Pixar pour favoriser les rencontres entre les collaborateurs de tous les services.

De la même manière, les grandes villes qui favorisent la « friction urbaine » et le partage de points de vue différents sont plus créatives. Exemple du déclin de la route 128 autour de Boston vs la Silicon Valley dans les années 80-90.

Plus nous avons un réseau de contacts large, plus nous sommes créatifs. Mais les contacts électroniques sont moins efficaces que les échanges en face-à-face (exemples des équipes de recherche / publications)

Paradoxes actuels :

  • Plus les organisations grossissent, plus les hiérarchies et la taille des équipes empêchent les échanges horizontaux > effet pervers de la course à la taille des entreprises
  • La créativité nait des échanges d’idées et des emprunts ou adaptations d’idées déjà existantes > effet négatif de l’allongement de la durée de vie des brevets.

C’est juste un apercu de ce livre passionnant !

N’est plus disponible neuf > si vous arrivez à trouver un exemplaire d’occasion, voici des liens d’achat :

Et si vous cherchez d’autres idées de livres à lire ou à offrir… suivez ces liens :

Share This