Mon/Ma boss me MICRO-MANAGE !

« Il/elle est toujours sur mon dos, à contrôler ce que je fais, et même comment je le fais… ».

Comment améliorer votre relation avec votre chef micro-manager ?

Envie d'un peu d'INSPIRATION ?

Inscrivez vous à la LETTRE d'INSPIRATION mensuelle de Guillemette Moreau :

> S'INSCRIRE

Autres vidéos sur comment gérer son/sa boss :

A vous de gérer votre boss
Mon boss ne prend pas de décisions
Comment gérer un(e) boss narcissique ?

Texte

 

Mon/Ma boss me MICRO-MANAGE (Version Texte) :

 

Bonjour,

 

 « Il ou elle est toujours sur mon dos, à contrôler ce que je fais, et même comment je le fais… ».

Est-ce que vous reconnaissez une situation actuelle ou passée ?

 

Ici Guillemette Moreau, coach et formatrice en entreprise, et coach de carrière.

Avec mes vidéos, j’espère vous aider à créer la vie professionnelle et personnelle que vous souhaitez. Abonnez-vous dès maintenant à ma chaîne…

 

Un micro-manager, c’est énervant, très énervant…

Et plus vous résistez, plus vous voulez prendre votre autonomie, plus cela risque d’empirer…

Le problème du micro-manager, c’est l’insécurité combinée en général avec du perfectionnisme.

Sa grande question, c’est : peut-il vous faire confiance sur le QUOI, ce que vous faites, vos décisions, mais aussi sur le COMMENT ? Et plus il est stressé, sous pression, et insécure, plus il va devenir contrôlant, pour même parfois refaire complètement votre travail juste pour que cela soit BIEN fait, c’est-à-dire à sa façon.

 

Ça c’est son problème mais si vous regardez cette vidéo, c’est sans doute que vous aussi avez un problème avec cela.

Parmi nos leviers de motivation principaux, il y a l’autonomie et le fait d’apprendre, de se développer.  Comment pouvez-vous vous développer si on vous coupe les ailes ? Si vous ne pouvez pas prendre d’initiative, si vous ne pouvez plus tester de nouvelles choses, être créatif ?

 

Donc le stress et la frustration montent, vous vous énervez et vous risquez de rentrer en conflit avec votre supérieur. Et comme c’est lui qui vous évalue et a une grande influence sur votre développement, c’est rarement une stratégie gagnante.

Autre possibilité face à un micro-manager, vous baissez les bras : OK je vais le faire comme il le veut, ras-le-bol, et vous rentrez dans une routine d’exécutant, plus de d’initiative, plus de décision. Même vous pouvez perdre confiance en vous et en vos compétences professionnelles.

Et à plus long terme, comme vous ne montrez pas vos capacités, et si en plus vous devenez aigri ou passif, cela nuit à votre image en interne et à votre développement de carrière.

Sans parler que c’est dommage pour l’organisation qui vous paye !

 

Alors que faire ?

Vous avez en gros 3 grandes stratégies possibles :

 

1ère stratégie : se battre, essayer de changer votre chef, lui expliquer tout ce qui ne va pas.

Ce n’est pas gagné, on ne change pas vraiment les autres.

En plus, avec quelqu’un qui a déjà sans doute un problème de confiance, l’affrontement ou la rébellion, c’est en général contre-productif.

Mais vous pouvez essayer le feedback ciblé, en mettant en valeur les gains en efficacité potentiels. Oui, l’efficacité, c’est un bon argument en général pour les micro-managers.

 

 

2ème stratégie – La fuite :

Si c’est insupportable pour vous, vous pouvez essayer de changer de job mais cela prend souvent du temps, et en attendant vous allez sans doute vous crisper, vous énerver, ruminer votre frustration et c’est mauvais pour votre santé.

Donc au moins à court terme vous êtes coincé, et la seule personne que vous pouvez vraiment influencer c’est vous-même. Comment pouvez-vous essayer d’améliorer la situation ? (sauf si vous avez un chef pathologique, agressif ou harceleur, ça c’est autre chose)

 

La 3ème stratégie, c’est d’essayer de vous adapter à lui et de le gérer.

Oui je sais que c’est injuste, c’est lui qui a un problème, qui est un mauvais manager, qui ne sait pas déléguer, et qui devrait changer.

Oui, c’est vrai. Mais c’est VOTRE santé, VOTRE motivation, VOTRE carrière qui comptent d’abord.

 

Comment gérer un ou une micro-manager ?

1 – D’abord préciser ce qui vous énerve, quels comportements, à quelles occasions.

Pour éviter de généraliser, de lever au ciel d’exaspération et de rejeter la personne entière.

Car votre boss n’est sans doute pas nul ou une personne mauvaise. Et il a sans doute aussi des bons côtés ou des compétences dont vous pouvez apprendre.

2 – Essayer de comprendre votre boss.

Comprendre son environnement, sa personnalité et ses points sensibles : c’est quoi ses objectifs, ses enjeux business ou enjeux politiques, son expérience. Pourquoi il se comporte comme cela, il pense sans doute bien faire, c’est quoi son intention…

Peut-être aussi que vous avez une part de responsabilité dans son stress, c’est quoi qui l’insécurise dans votre comportement ?

3 – Et alors clarifier de votre intention par rapport à cette relation.

Que voulez-vous pour vous et pour cette relation dans 6 mois, dans 1 an… ?

Voulez-vous vraiment améliorer la situation ? Pour votre bénéfice bien sûr.

Qu’est-ce que vous voulez / pouvez changer ?

Et aussi qu’est-ce que vous pouvez accepter car il y a sans doute des choses plus anecdotiques dans la situation avec lesquelles finalement vous pouvez vivre.

4 – Une fois que vous êtes clair dans votre intention et vos objectifs, à vous de tester des stratégies pour développer la confiance entre vous, discuter avec lui pour clarifier ses attentes, anticiper son besoin d’information et de contrôle…

 

Chaque cas est unique, si vous souhaitez en discuter avec un coach de Coherence Coaching, utilisez CE LIEN sous cette vidéo pour prendre contact avec nous.

 

Et si vous avez des personnes autour de vous qui s’énervent à propos d’un chef trop contrôlant, faites-leur suivre cette vidéo et abonnez-vous maintenant à ma chaîne YouTube.

A bientôt.  

Guillemette Moreau, Coach Professionnelle chez Coherence Coaching

Contactez-nous pour plus d'information

Share This