Gestion du Temps : Savoir dire NON

Un thème récurrent dans mes coachings : 

Comment éviter de perdre du temps à des choses, des tâches, des rencontres non prioritaires.

Bref comment dire NON, pour gagner du temps, de la productivité – ou éviter d’en perdre…

Texte

Gestion du Temps : Dire NON (Version Texte) :

 

Bonjour,

 

Je suis Guillemette Moreau, coach et formatrice en entreprise, et coach de carrière. Avec mes vidéos, j’espère vous aider à créer la vie professionnelle et personnelle que vous souhaitez.

Merci de vos commentaires et de votre fidélité à cette chaîne.

 

Aujourd’hui, un thème récurrent dans mes coachings : comment éviter de perdre du temps à des choses, des tâches, des rencontres non prioritaires.

Bref comment dire NON, pour gagner du temps – ou éviter d’en perdre – et pouvoir l’investir dans ce qui est important pour moi !

 

La gestion du temps est un arbitrage permanent, et assez basique :

  • Il y a 24 heures dans une journée
  • J’ai différentes sphères de vie pro / perso / famille / social et un équilibre de vie à sauver
  • Au sein de chacune de ces sphères, j’ai des objectifs et des priorités.
  • Et il y a en plus des stimulations externes qui voudraient bien se faire une place dans mon agenda…

Si vous ne savez pas dire NON de manière active, cela va coincer et vous direz NON plus tard de manière passive : quand l’agenda explosera, quand vous serez épuisé à jongler avec toutes vos balles.
Résultat : votre santé et votre équilibre de vie vont passer au 2ème plan…

 

Pour certaines personnes, et j’en ai parmi mes clients de coaching, dire OUI est une habitude quasi pathologique.

Pour des tas de bonnes raisons : aider, être gentil, sauver le monde, montrer ma compétence…
C’est vrai que nous avons souvent été éduqués à être gentil, ou à obéir, ou plus pervers à obéir parce qu’on est gentil (sois gentil, mange ta soupe – c’est un peu manipulatoire)
Dire NON peut donc être synonyme de rejet de l’autre, de rébellion, de conflit.
Ou même au sein d’un groupe de déloyauté.
Et les émotions entrent vite en jeu.

 

C’est normal que nous ayons peur ou que nous soyons gêné de dire NON.

Et que l’autre en face, puisse être déçu ou irrité de notre refus.

Surtout si vous avez dit OUI trop facilement pendant longtemps, il va falloir pratiquer et progressivement vous rééduquer, et rééduquer votre environnement.

 

Une première étape pourrait être de ne plus dire OUI, sans forcément dire NON :

  • Rester silencieux quand il y a un appel aux volontaires
  • Négocier un délai, j’ai d’ailleurs fait une vidéo spécifique sur comment négocier dans sa gestion du temps.
  • Faire préciser les choses avant de s’engager.

 

 

2ème étape : comment dire NON sans vous sentir mal et sans mettre la relation en danger.

 

Tout d’abord dire NON sans vous sentir mal.

Pour vous aider, il faudrait que vous soyez convaincu que dire NON va vous permettre de dire OUI à des choses plus importantes pour vous.

Et si vous avez vos priorités claires – dans votre tête et dans votre cœur – ce sera beaucoup plus facile.

Un exemple : Si vous avez décidé que votre santé physique et mentale est une priorité et que cela passe par un entrainement sportif ou une pratique de méditation ou de yoga régulière, que vous l’avez affiché dans votre bureau ou dans votre cuisine, que vous avez bloqué des plages horaires pour cela dans votre agenda, ce sera beaucoup plus facile de ne pas culpabiliser en partant à 17h30 tapantes du bureau à chaque mercredi.

Quand vous dites NON, demandez-vous : à quoi je dis OUI ? Cela devient bien plus motivant…

 

Ensuite comment dire NON sans mettre la relation en danger.

Bien sûr la forme est importante, le sourire, la politesse et la manière de dire non.

Mais aussi expliquez votre décision.
(Évidemment si votre logique et vos priorités sont claires pour vous – c’est le point précédent – cela va vous aider).
Expliquer, ce n’est pas se justifier ou faire des excuses, mais il s’agit de clarifier les choses pour éviter les interprétations chez l’autre.

Parce que de la même manière que nous avons l’habitude de dire plutôt OUI, de la même manière on s’attend souvent à ce que l’autre dise oui, donc votre NON va peut-être étonner, gêner, irriter.
Et votre interlocuteur pourrait se demander si vous manquez de motivation ou si vous avez quelque chose contre lui.
Cela vaut donc le coup de clarifier votre décision en expliquant par exemple que justement parce que le travail est très intense, c’est d’autant plus important pour vous de garder des moments pour votre santé et que vous êtes désolée mais que vous devez partir…

Vous rendez l’autre empathique, et cela aide à conserver une bonne relation.

Et cela permet aussi d’anticiper.
Car si vous avez expliqué à votre entourage, par exemple, que votre remise en forme est très importante pour vous et que votre mercredi soir sportif est une priorité, cela va rentrer dans les usages.

 

Votre temps est précieux, sachez le préserver pour ce qui a de la valeur pour vous

 

Ici j’ai parlé des demandes venant de l’extérieur, en supposant que vous êtes au clair avec vos priorités et que vous évitez les distractions…
Ce seront des thèmes pour d’autres vidéos…

 

J’espère que cette vidéo vous aidera à dire NON et à dépolluer votre agenda.

Et si vous souhaitez du coaching pour cela, contactez-moi !

 

A bientôt !

Guillemette Moreau, Coach et Formatrice professionnelle chez Coherence Coaching

Autres articles sur la GESTION DU TEMPS :

Gestion du Temps - Savoir Négocier
Gestion du Temps - Savoir dire OUI

Envie d'un peu d'INSPIRATION ?

Inscrivez vous à la LETTRE d'INSPIRATION mensuelle de Guillemette Moreau :

> S'INSCRIRE

Contactez-nous pour plus d'information

Share This