Que faire face à un BURN OUT

Si vous avez repéré un danger d’épuisement professionnel pour vous-même ou pour quelqu’un de votre entourage, il s’agit d’agir – et vite…

Texte

Que faire face à un BURN OUT ? (Version Texte) :

 

Bonjour,

 

Je suis Guillemette Moreau, coach et formatrice en entreprise, et coach de carrière. Avec mes vidéos, j’espère vous aider à créer la vie professionnelle et personnelle que vous souhaitez.

Merci de vos commentaires et de votre fidélité à cette chaîne.

 

J’ai parlé dans ma vidéo précédente du cercle vicieux et des symptômes de l’épuisement professionnel.

Si vous avez repéré un danger pour vous-même ou pour quelqu’un de votre entourage, il s’agit d’agir – et vite.

Car les médecins vous le diront, si c’est bien pris en charge, vous pouvez vous en sortir en quelques mois et sans trop de séquelles.
Peut-être une fragilité mais pas de dégâts irréparables.

 

Un des problèmes, c’est que souvent cela touche justement des gens compétents, investis dans leur travail, qui réussissent…

Des gens forts, des supermen et wonderwomen qui ont toujours tout géré, même sur plusieurs fronts : le boulot bien sûr qui déborde, la famille, parfois des études en plus, la gestion des parents vieillissants…

Aller voir le médecin ? Je n’ai pas le temps pour cela…

Un arrêt maladie ? Cela ne se fait pas, d’ailleurs de n’ai jamais loupé une journée de boulot…

Ou bien cela serait un signe de faiblesse…

 

Ce qui n’aide pas, c’est que le diagnostic du médecin sera sans doute un « trouble de l’adaptation », oui c’est le terme officiel en tout cas au Québec.
Adaptation ?
C’est donc moi qui ai un problème ?

Et aussi, même si cela rentre maintenant dans le vocabulaire courant, avez-vous vraiment envie de savoir que vous avez un problème de « santé mentale au travail » ?
Cela sent la psychiatrie lourde…

Mais c’est justement pour cela qu’il faut en parler.

Pour enlever les tabous et les peurs, et permettre de s’attaquer au problème.

 

Tout d’abord il s’agit d’alerter et de mettre des mots sur ce qui se passe.

Surmenage professionnel, stress chronique, épuisement…
Trouvez vos mots pour en parler à votre collègue ou votre proche, parlez du burn out et des gens autour de vous qui en ont souffert, faites suivre ma vidéo sur les signes du burn-out…
Insistez sur le fait que le burn-out concerne justement les gens compétents, investis, qui croient que leur corps est increvable, qui ne font plus de pauses-déjeuner ou checke leurs courriels professionnels à tout moment en fin de semaine…

Évidemment ils risquent de nier 1 fois, 2 fois mais quand les troubles physiologiques deviennent gênants, vous pouvez les pousser à consulter.

En fait, la plus grosse difficulté est souvent de reconnaître qu’on est en souffrance.

 

Si vous êtes témoin de surmenage et n’arrivez pas à convaincre la personne à faire une pause – soit en prenant quelques jours de repos de manière volontaire, soit en consultant son médecin – essayez de les aider à se reconnecter avec eux-mêmes :

  • les inviter à sortir faire un tour le midi,
  • à faire du sport,
  • organiser des vacances familiales dans des endroits dépaysants,
  • leur parler de méditation ou d’hypnose…

Pour les aider à sortir de la spirale infernale et de retrouver du temps pour eux.

 

Vous pouvez utiliser des métaphores, les images sont souvent plus fortes que les mots.

Avec mes clients, j’utilise par exemple celle du chêne et du roseau.
vous savez la fable de La Fontaine sur le chêne fort, solide, avec de larges branches, du feuillage – mais donc de la prise au vent – qui résiste… jusqu’à ce que la tempête – la vraie – le déracine.

 

Si vous êtes vous-même au bord du burn-out, faites-vous accompagner : médecin, psychologue, coach…

Pour vous forcer à passer à l’action et à faire des changements dans votre vie.

Un des 1ers enjeux est de réduire votre charge de travail et votre stress :

  • apprendre à dire non,
  • déléguer,
  • mettre ses limites pour sauver ses soirées et sa vie de famille,
  • programmer des moments pour soi.

C’est facile à dire mais si vous êtes en plein surmenage, cela sera difficile à faire seul.

 

Une fois que vous aurez sorti la tête de l’eau et récupéré au moins en partie votre énergie, vous pourrez analyser comment vous en êtes arrivé là.

D’une part pour mieux vous connaitre et éviter dans le futur de retomber dans vos schémas.

D’autre part pour changer votre rapport au travail, redéfinir votre équilibre de vie, changer votre environnement, changer de chef, de job, voire d’organisation.

 

J’espère que cette vidéo vous incitera à agir en cas de burn out : pour vous-même à aller chercher de l’aide ou pour aider quelqu’un autour de vous.

A bientôt !

Guillemette Moreau, Coach et Formatrice professionnelle chez Coherence Coaching

Autres articles sur l’ ÉPUISEMENT PROFESSIONNEL :

Reconnaître les signes de BURN OUT

Envie d'un peu d'INSPIRATION ?

Inscrivez vous à la LETTRE d'INSPIRATION mensuelle de Guillemette Moreau :

> S'INSCRIRE

Contactez-nous pour plus d'information

Share This