Reconnaître les signes de BURN OUT

Le surmenage au travail est malheureusement un sujet d’actualité.

Voici les signes à repérer chez vous ou autour de vous pour intervenir.

Texte

Reconnaître les signes de BURN OUT (Version Texte) :

 

Bonjour,

 

Je suis Guillemette Moreau, coach et formatrice en entreprise, et coach de carrière.
Avec mes vidéos, j’espère vous aider à créer la vie professionnelle et personnelle que vous souhaitez.
Merci de vos commentaires et de votre fidélité à cette chaîne.

 

La souffrance au travail est malheureusement un sujet d’actualité.

Près d’un salarié sur 5 en France déclare avoir vécu un burn out.
Et cela touche aussi les indépendants, les entrepreneurs, les étudiants qui ne sont souvent pas dans ces statistiques.

En tant que coach je suis au contact avec des gens qui souffrent ou ont souffert au travail.
Mais tant qu’elles « tiennent », les personnes concernées sont souvent les moins lucides par rapport à leur situation.

D’où cette vidéo pour vous aider à prendre conscience du danger si vous êtes déjà en surmenage.
Et aussi pour nous tous, pour repérer autour de nous les proches ou les collègues qui sont en train de rentrer dans une spirale d’épuisement professionnel.

 

Car il s’agit bien d’un cercle vicieux.

Au départ une grosse charge de travail, du stress… un simple « coup de bourre ».

Sauf que cela devient la norme : des journées à rallonge, le sandwich à la va-vite devant l’ordinateur le midi, un stress chronique si bien qu’on a du mal à récupérer la nuit, à décrocher en fin de semaine.
Les personnes très engagées dans leur travail, grosses bosseuses, perfectionnistes et ayant du mal à dire non sont évidemment plus facilement « hameçonnées ».

 

Ensuite il y a des facteurs aggravants :

  • Le manque de moyens pour atteindre nos objectifs :
    Cela peut être des moyens externes – des personnes pour nous aider, budgets – ou des ressources personnelles quand on est jeté dans un sujet sans avoir été briefé ou sans avoir les compétences,
  • L’incompréhension, le manque de reconnaissance de votre hiérarchie, ou pire la dévalorisation.
    Quand vous demandez des ressources et que votre boss vous demande de mieux définir vos priorités.
    Ce serait donc vous le problème ?
    Peur de l’incompétence, peur de l’évaluation, vous qui avez toujours super performé, et vous mettez les bouchées doubles.
  • Sentiment d’impuissance aussi face à des décisions qui nous concernent et que nous subissons.
    D’où la sensation de perte de contrôle, d’être sujet au bon vouloir de décideurs pas forcément compétents à nos yeux.
  • Parfois aussi une goutte qui fait déborder le vase :
    Comme le sentiment d’injustice quand un collègue pas forcément plus efficace mais sans doute plus politique reçoit plus de reconnaissance.
  • Enfin ce qui vient maintenant quasiment en 1er dans mes demandes de coaching de carrière, le manque de sens de mon travail : à quoi je sers ?

Et si vous rajoutez un environnement hostile, un supérieur ou un collègue toxique, ou des problèmes personnels, c’est l’engrenage infernal.

 

Comme nous avons tendance à nous aveugler, c’est notre corps qui va réagir et nous envoyer des messages, de plus en plus forts…

 

Tout d’abord au niveau physiologique, les symptômes classiques du stress :

  • Troubles du sommeil : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes, sommeil peu réparateur
  • Grosse fatigue le matin,
  • Tensions musculaires, maux de tête, migraines
  • Troubles de la digestion, troubles de la libido.

 

Du côté émotionnel :

  • L’anxiété augmente – notamment le dimanche soir, ou le lundi matin –
  • L’agressivité, l’émotivité, je pleure sans raison…

Ce sont des cas de consultation classiques dans ma pratique d’hypnothérapie mais à ce moment-là les gens concernés ne font pas encore le lien avec un possible épuisement professionnel, sauf s’ils sont déjà passé par là.

 

C’est quand cela atteint les fonctions mentales avec notamment des troubles de la mémoire ou des problèmes de concentration que les personnes commencent vraiment à s’inquiéter.

Mais avec le risque de vouloir compenser encore plus : je me rends compte que je suis moins efficace donc je bosse encore plus.

 

Et puis un jour, comme l’élastique trop tendu qui rompt, le corps lâche, le mental aussi.

Je n’arrive plus à me lever un matin, je loupe mon arrêt de métro et je reste là hagard à voir les stations défiler, je m’écroule en pleurs devant un inconnu à la caisse d’un magasin quand ce n’est pas un pétage de plombs mental au sens propre avec cure de sommeil et médication d’urgence à la clé.

 

Pourquoi je vous décris tout cela ?

Si vous êtes concerné par une surchauffe, j’espère vous inciter à prendre conscience que ce n’est pas normal et à réagir.
Même si je sais que vous me direz sans doute que c’est habituel dans votre métier, que c’est juste passager.

C’est donc plus à vous, les proches, les collègues que je m’adresse.
Si vous êtes témoin de cette spirale négative, si vous voyez votre conjoint ou votre conjointe se renfermer, que vous subissez éventuellement ses sautes d’humeur ou ses colères.
En tant que collègue, si vous voyez votre collègue disparaître dans le boulot – et c’est là où il faut être vigilant – car un des symptômes avancés du burn-out est l’isolement dans le travail, ou même la dépersonnalisation.
Donc en fait, vous ne voyez plus vraiment la personne.

Oui, c’est difficile parfois d’en parler directement surtout si la personne est dans le déni.
Mais vous pouvez tirer la sonnette d’alarme auprès des ressources humaines, du manager, du syndicat…
Leur faire suivre cette vidéo aussi bien sûr.

Plus vous attendez, plus les dégâts seront importants, parfois difficilement réparables.

Donc même si vous vous faites rembarrer, agissez !

 

J’espère que cette vidéo vous aidera à repérer chez vous ou autour de vous le surmenage et la souffrance au travail pour intervenir.

A bientôt !

Guillemette Moreau, Coach et Formatrice professionnelle chez Coherence Coaching

Autres articles sur l’ ÉPUISEMENT PROFESSIONNEL :

Que faire face à un BURN OUT

Envie d'un peu d'INSPIRATION ?

Inscrivez vous à la LETTRE d'INSPIRATION mensuelle de Guillemette Moreau :

> S'INSCRIRE

Contactez-nous pour plus d'information

Share This