C’est MOI qui ai raison ! (Position de vie + / -)

Quand nous passons en position de vie +/-, nous dévalorisons l’autre et éventuellement, notre opinion devient la vérité…

C’est MOI qui ai raison ! (Position de Vie +/-) – Version Audio

Autres vidéos sur les Positions de Vie :

Les Positions de Vie
C'est ma faute !

C’est MOI qui ai raison ! (Positions de Vie +/-) – Version Texte

 

Bonjour,

 

Je fais suite à ma vidéo sur les positions de vie, si vous ne l’avez pas encore vue, c’est le moment 😊

Je reviens sur la position de vie +/-, c’est-à-dire que j’ai la croyance que j’ai de la valeur mais je n’en accorde pas à l’autre.

J’ai un sentiment de supériorité qui s’exprime par la dévalorisation ou la domination de l’autre. « Tu n’es pas capable, tu es stupide, … » mais est souvent subtilement masquée par ce simple jugement : J’ai raison (et c’est évident) et tu as tort.

 

Avoir raison, c’est en gros être dans LA VERITÉ, donc plus besoin de se justifier, c’est évident !

Et de l’autre côté, l’autre A TORT, on est même à la limite du jugement moral…

Alors bien sûr, si on reste zen, on se souvient de formations en communication ou de cours de philosophie où la vérité n’existe pas, où chacun a son point de vue et filtre la réalité de manière différente…
Mais dans le feu de l’action, on termine vite par se réfugier dans notre évidence, c’est moi qui ai raison et plus question de discuter !

 

Même si cela mène au conflit, ce qui est parfois désagréable, cette stratégie d’attaque a de nombreux bénéfices :
– si c’est l’autre qui a tort, mon estime de moi est préservée
– pourquoi devrais-je changer, me remettre en cause ?
– cela rejette la responsabilité du conflit sur l’autre
– cela peut conforter mes croyances ce qui me rassure et crée une illusion de sécurité :
Des croyances sur moi-même (je ne suis pas une girouette qui change d’avis moi),
Des croyances sur les autres (de toute façon il ne comprend rien à rien),
Des croyances sur la vie (tu commences à céder, tu es foutu… ou bien la vie est un jeu à somme nulle : si tu gagnes, je perds et vice-versa)

 

Le 1er problème c’est qu’être convaincu d’avoir tort ou raison n’est pas une question de vérité mais d’opinions.

Et si l’autre est dans le même état d’esprit, on va rentrer dans un conflit qui ne peut que s’envenimer, une belle escalade de type guerre de coqs…

 

Le 2ème problème, c’est que si nous sommes tous les 2 persuadés d’avoir raison, c’est souvent en toute  bonne foi, pour lui et pour moi.

Il a maintenant été démontré scientifiquement ce que la sagesse populaire savait déjà :
“Nul n’est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.”

Et ce que nous ne voulons pas entendre, c’est ce qui est contraire à nos croyances.
Quand il y a dissonance cognitive entre nos croyances et la réalité, nous préférons changer la réalité, en filtrant les faits : ce qui conforte nos croyances est assimilé, le reste est ignoré.

Cela a été démontré dans différentes études à propos des opinions politiques, des croyances religieuses…
Notre cortex préfrontal bloque les informations désagréables qui remettraient en cause nos points de vue. Et nous gardons de manière inconsciente ce qui conforte nos croyances : en gros notre cerveau préfère l’ignorance volontaire au conflit intérieur.

 

Donc la prochaine fois qui vous entrez en conflit avec votre conjoint, votre collègue, votre adversaire politique… et que vous êtes persuadés d’avoir raison, pensez que l’autre aussi est persuadé d’avoir raison et lui aussi pour d’excellentes raisons…

Et que plus le stress augmente, plus nous filtrons ! D’où l’expression de « dialogue de sourds » …

 

Alors finalement, que voulons-nous ?
Essayer de gagner une bataille qui ne peut être gagnée et s’épuiser dans un conflit stérile ?
Couper les ponts ?
Essayer de changer les bases de la relation pour sortir du conflit et reconstruire notre relation à l’autre ?

Cela dépend de nous :
Quels sont les avantages et les inconvénients pour nous à entretenir cette situation et à rejeter la faute sur l’autre ?
– Si les avantages sont plus importants, on peut continuer mais la guerre de tranchée, c’est souvent épuisant.
– Avant que les inconvénients deviennent insupportables, que notre santé physique ou mentale est en jeu, cela peut valoir le coup d’aller comprendre la situation pour essayer de l’améliorer.

Si vous êtes coincé dans des situations délétères, conflictuelles, vous pouvez en discuter avec un coach de Coherence Coaching ou faire une formation en communication 😊…

 

Si ce post vous a intéressé, faites-le suivre à vos amis et si vous n’êtes pas encore inscrit à ma lettre d’inspiration mensuelle, utilisez le lien à droite pour le faire.

A bientôt. Guillemette Moreau

Autres vidéos sur les Positions de Vie :

Les Positions de Vie
C'est ma faute !

Envie d'un peu d'INSPIRATION ?

Inscrivez vous à la LETTRE d'INSPIRATION mensuelle de Guillemette Moreau :

> S'INSCRIRE

Pour en savoir plus, contactez-nous :

13 + 8 =

Share This
Lettre d'Inspiration