Fais Plaisir (Injonctions et Drivers)

Quand notre « Sois gentil » est très développé, il peut se manifester sous stress avec le Driver « Fais Plaisir » : je me suradapte, je fais passer l’autre avant moi…

Autres articles sur LES INJONCTIONS et DRIVERS :

Sois Parfait
Sois Fort
Fais des efforts
Dépêche toi - Injonctions et Drivers

Texte

Fais Plaisir (Version Texte) :

 

Bonjour,

 

Prête ton jouet, sois gentil avec ton ami, ta petite sœur… dis bonjour à Tante Paulette…

Dès que nous sommes entrés dans l’univers social au parc, à la garderie ou simplement avec nos frères, sœurs ou cousins… nous avons entendu les « Sois gentil », appris les règles de politesse, et parfois à dire bonjour ou à prêter notre jouet quand nous n’en avions vraiment pas envie !

Et aujourd’hui vous avez peut-être du mal à dire non à un collègue qui vous demande un service au moment où vous quittez le boulot, ou à prendre une décision difficile en voulant faire plaisir à tout le monde.

 

Je suis Guillemette Moreau, coach et formatrice en entreprise, et coach de carrière. Avec mes vidéos, j’espère vous aider à créer la vie professionnelle et personnelle que vous souhaitez.

 

Bien entendu le « sois gentil » n’était pas seul, nous avons baigné dans un monde de principes éducatifs via nos parents, l’école, le sport et de manière générale la culture et l’environnement ambiants.
Il y a par exemple aussi les messages de type « sois parfait » ou « sois fort », j’ai fait différentes vidéos sur ces principes et leur impact dans notre vie.

 

Donc dès l’enfance nous baignons dans ces grands principes éducatifs et surtout nous interprétons les situations autour de nous.
Car ce qui est important, ce n’est pas tant la réalité éducative – d’ailleurs qui s’en souvient vraiment ? – mais la manière dont je les ai intégrés et le dosage de ces différents principes aujourd’hui dans ma vie.

Et c’est comme cela que des frères et sœurs baignant en gros dans le même environnement familial, éducatif et culturel vont sélectionner et interpréter ce qui se passe autour d’eux de manière différente.

 

Par exemple ce principe de « gentillesse » : pour certains ça a été une stratégie qui a bien fonctionné pour recueillir de l’attention et de l’amour et ils vont la surdévelopper.

Et cela peut se traduire par des croyances du type :

  • J’ai de la valeur si je suis généreux
  • Je serai aimé(e) si je fais plaisir à l’autre

 

En analyse transactionnelle, il y a un sujet passionnant, celui des injonctions négatives et des permissions positives.

Les permissions, cela ne nous pose pas de problèmes en général, sauf si on n’en a pas intégré suffisamment.

Mais pour gérer nos injonctions négatives, nous allons développer des stratégies :

  • Au niveau interne, du discours intérieur, ce seront les messages contraignants. Et nous vivons avec, souvent sans en prendre vraiment conscience
  • Mais sous stress – et c’est le concept des drivers développé par Taibi Kahler, ces messages contraignants deviennent visibles sous forme de comportements typiques qui signalent le début d’une séquence de stress.

Donc je réagis sous stress en activant un Driver qui répond à une injonction négative que j’ai intégrée il y a bien longtemps.

Des injonctions, il y a en a 12 ou 13 selon les auteurs.
Par exemple le driver « Fais Plaisir aux autres » aura une tonalité différente si il prend le contre-pied d’une injonction « Ne réussis pas » ou « Ne pense pas »…
Bref de quoi faire pas mal de variantes…

 

Alors je reviens au « Fais plaisir aux autres ». 
Pour évaluer s’il est très développé chez vous, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

  • Est-ce que vous avez tendance à offrir votre aide facilement, même si vous avez autre chose à faire ? C’est-à-dire faire passer les autres en premier par rapport à vous-même.
  • Est-ce que vous avez tendance à offrir votre aide même si on ne vous l’a pas demandé ? Avec le risque de rentrer dans le rôle du Sauveur.
  • Est-ce que vous avez du mal à dire non à une demande ? Et à mettre vos limites.
  • Comment vous sentez-vous quand un conflit pointe ? Avez-vous tendance à mettre de l’eau dans votre vin pour éviter les tensions ?
  • Comment vous sentez-vous face à une décision où vous devez choisir entre 2 options soutenues par 2 personnes que vous appréciez ?

 

Si ce message contraignant est très développé chez vous, cela a sans doute des effets positifs : vous avez certainement une belle écoute, une grande empathie, la capacité de créer du lien social facilement et de développer des amitiés profondes…

 

Mais sous stress, le Driver s’active et cela devient vite contre-productif : j’en fais trop, je me sur adapte aux autres qui passent donc en premier dans ma vie, et même je me dévalorise.

  • Par exemple, j’arrive dans un nouvel emploi, pleine de bonne volonté pour me faire accepter, m’intégrer et je commence à aider tout le monde, avec le risque de me faire utiliser et au final de ne pas faire correctement mon propre travail.
  • Si vous combinez cela avec un autre message contraignant par exemple le « Sois parfait » ou « Sois fort », je vais travailler comme une folle et / ou ne jamais me plaindre. Ce qui peut être la voie royale vers l’épuisement professionnel.
  • Et évidemment si les personnes autour de vous en profitent, vous pouvez rentrer dans des relations assez toxiques.
  • Et au boulot, je deviens la bonne poire de l’équipe (ou de mon ou ma chef) qui reste le soir quand il y a un coup de bourre. C’est devenu régulier et normal pour les autres.

Si vous avez vécu le burn-out du ou de la gentille perfectionniste dans un monde de brutes, vous savez de quoi je parle.

 

Alors que faire ?

La 1ère étape est de prendre conscience du « Fais Plaisir aux autres » et de son impact dans votre vie, positif et négatif.
Et de repérer le Driver associé pour mieux le gérer.
D’où cette vidéo.

La 2ème étape, c’est de travailler au rééquilibrage de ce message contraignant en intégrant et en valorisant des permissions libératrices.
Par exemple, tu as le droit de penser aussi à toi, tu as le droit de te faire plaisir ou bien tu peux dire non.

Pour ensuite changer vos comportements contre-productifs.

Et ce n’est pas toujours facile, car cela peut être bien ancré en vous, et chez les autres.

 

Cela veut dire notamment :

  • Travailler sur votre estime de vous-même de manière générale,
  • Comment vous remettre plus en priorité dans votre propre vie et prendre soin de vous,
  • Identifier les situations et relations où vous votre « Fais Plaisir » est bénéfique mais aussi celles que vous souhaitez changer. Et définir alors un objectif et un plan d’action précis,
  • Travailler votre rapport au conflit pour pouvoir vous affirmer et exprimer vos frustrations éventuelles, surtout si on vous a répété qu’être en colère ce n’est pas bien (je n’y reviens pas, j’ai fait une vidéo sur le sujet),
  • Et vous préparer à gérer une certaine résistance autour de vous car cela pouvait être bien confortable pour certains, non ?

 

Si vous avez pris conscience que c’est urgent pour vous de travailler sur le sujet, faites-vous accompagner pour travailler sur votre estime de vous-même, sur vos croyances.

Il y a des techniques de changement efficaces, en PLN, en Hypnose.
La Communication Non Violente ou les techniques de Feedback Constructif peuvent aussi vous aider au quotidien.

Bref vous pouvez faire quelque chose.

D’ailleurs partagez vos expériences et outils dans les commentaires ci-dessous pour aider les autres personnes qui lisent ce texte.

Et si vous avez des personnes autour de vous qui sont beaucoup dans le « Fais Plaisir » et pas toujours pour leur bien, vous pouvez leur faire suivre ce post.

 

A bientôt.

Guillemette Moreau, Coach et Formatrice professionnelle chez Coherence Coaching

Autres articles sur LES INJONCTIONS et DRIVERS :

Sois Parfait
Sois Fort
Fais des efforts
Dépêche toi - Injonctions et Drivers

Envie d'un peu d'INSPIRATION ?

Inscrivez vous à la LETTRE d'INSPIRATION mensuelle de Guillemette Moreau :

> S'INSCRIRE

Pour en savoir plus, contactez-nous :

11 + 13 =

Share This
Lettre d'Inspiration